« Vivent les reconstitutions historiques au château de Belfort ! | Accueil | Place d'armes : découvertes majeures pour l'histoire de Belfort »

Commentaires

Philippe

Quand on se penche sur le problème de prolifération des algues, on se rend compte que ce phénomène est en expansion sur l'ensemble de la planète, et qu'il n'est pas facile d’appréhender le problème sans l’étudier de façon fine pour chaque plan d'eau. Chaque plan d'eau semblant avoir une dynamique propre de prolifération des algues. Prolifération qui semble liée aux phénomènes météorologiques et ses conséquences : température de l'air, de l'eau, ensoleillement. La dynamique des algues semblant d'après certaines études suivre l'impact des phénomènes météorologiques avec un décalage de 24 à 48 heures. On note que plus un plan d'eau est stratifié en température, c'est à dire différentes couches d'eau de température différentes, plus il y a risque qu'une prolifération intervienne. A l'inverse si il y a un mélange des couches d'eau entre-elles et donc disparition de la stratification, le risque de bloom algal disparait. Ce mélange peut intervenir par exemple après une forte pluie et/ou une baisse de température.

On peut donc espérer prévoir, après étude fine d'un plan d'eau la survenue d'un bloom algal, mais cela semble illusoire de pouvoir l'empêcher à moins d'intervenir sur la météo ! On pourrait peut être essayer d'intervenir sur une partie d'un plan d'eau ouvert à la baignade, en arrosant la surface de baignade avec de l'eau provenant d'une couche plus froide du plan d'eau pour tenter de mélanger les différentes couches. Mais si l'on agit que sur une partie du plan d'eau peut-être (surement) cela n'aurait qu'un impact limité, ou non durable après arrêt de l'arrosage.

David

Je trouve l'affichage un peu léger. Il n'y a pas que les poissons à ne pas consommer: les toxines peuvent provoquer d'importantes lésions au foie pour les animaux de compagnie qui boiraient cette eau; cela peut les tuer. Mais personne ne dit rien...sauf vous M. Grudler qui êtes le seul à vous mobiliser sur ce dossier.

Blablacitoyen

Je suis d'accord avec vous sur le fait qu'il reste encore trop de boues/vase dans l'étang. Mais ces restes ne sont pas responsables, à priori, des algues bleues. Le Malsaucy, qui n'a pratiquement pas de vase, est confronté au même problème tous les ans...Quelle solution ?
Il est urgent de travailler sur le sujet...ces deux plans d'eau représentent un vivier énorme pour la saison estivale!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

LIVRE D'OR 1914-1918

  • LIVRE D'OR 1914-1918
    Suivre ce lien pour accéder au Livre d'Or de Belfortains morts pour la France pendant la guerre 1914-1918.

VERSION MOBILE

  • Pour utiliser la version pour téléphone mobile, utiliser l'adresse suivante: ..//grudler.typepad.fr/.m/
Ma Photo

Ma permanence

  • Ma permanence de Conseiller Général est située 6 rue Metz-Juteau. Merci de prendre rendez-vous au 06-73-88-93-72.

Association "Nouveau Souffle pour Belfort"

Stats